Va t-on pouvoir continuer à faire la fête ?

Artiste Street art : Pony Wave

 Que ce soit la fête du village, un festival, un club, un bal traditionnel ou encore le mariage de ton meilleur pote … la fête fait partie de notre société. Elle nous rassemble et provoque cette contagion émotionnelle nullement égalable. Une union des corps qui vibre pour un même rythme, un même art … Bref elle est primordiale.

On en est là !

L’événementiel c’est déplacer des gens pour les regrouper en un même point à un moment précis pour vivre une même émotion. Soyons réaliste : dans le contexte actuel cela paraît plus que compliqué, voir impossible !

Cela se traduit par des salles de spectacles fermées, des restaurants et des bars en mode “take away”, l’ensemble des festivals reportés à l’an prochain et des regroupements ne dépassant pas les 10 personnes. Et pour couronner le tout on demande au secteur tout entier de se réinventer. Bon soit dit entre nous je pense que le milieu de la culture et de l’événementiel n’a pas attendu le COVID-19 et le petit guide de la route vers le nouveau monde pour être dans la réinvention. 

Le temps de l’adaptation 

Si beaucoup ont su s’approprier Skype et Zoom pour créer un relais, je pense que l’on sera beaucoup à dire que cela ne remplace pas l’ambiance d’une salle de concert, la bonne humeur d’un apéro entre amis ou l’émotion d’un spectacle.

Pour la suite je pense que le cheminement est le même, le  “nouveau monde” comme ils disent ne va pas effacer “l’ancien monde” on doit juste laisser s’installer une nouvelle mise à jour. 

Voir plus local, plus accessible, plus safe et que le numérique soit là pour servir le réel pas pour le remplacer.

Ça va revenir … mais pas tout de suite!

Le besoin et l’envie vont réapparaître très vite, plus vite que la possibilité de le faire. Mais ça va revenir car pour plusieurs raisons je pense que la culture, l’événementiel et le tourisme vont être les sauveurs du lien social brisé de ces derniers mois. Ces secteurs vont apporter la bouffée d’air pur dans ce quotidien anxiogène rythmé aux annonces du nombres de victimes et aux directives du comment vivre.

Dans les entreprises, l’événementiel va être une des solutions pour rassurer et recréer un climat de confiance. Pour le grand public se sera une liberté retrouvée : celle de pouvoir se rassembler et de partager ENSEMBLE.

Non ce n’est pas la fin de la fête.

Fermez les yeux et imaginer quelques secondes la vie sans réunion familiale, sans festival, sans fête de la musique, sans événement festif …. STOP rouvrez les yeux et arrêtez, ce cauchemar n’arrivera pas. Je ne dis pas que tout sera pareil mais “fête il y aura”. D’ailleurs je suis sûr qu’en arrivant à la fin de ces quelques lignes vous pensez déjà au prochain week-end entre amis ou en famille… et vu la créativité des gens pendant le confinement je ne doute pas que celle-ci perdure afin de trouver des solutions pour se rassembler en s’adaptant à cette période si particulière. 

Et vous, qu’en pensez-vous ?